La méthode Pilates

Publié le par My personnal Coach

Posture ou imposture, le Pilates: Est-ce vraiment bon pour moi?
Article par M. Deshais Franck


Joseph-Pilates.jpg Voici un premier lien interessant sur la pratique du Pilates   http:www.objectif-forme.com/pilates.html


(Vraiment désolé pour les nombreuses fautes d'orthographes, article en construction; il sera également plus clair et plus lisible lorsqu'il sera terminé, merci!)


Voici un descriptif des interêts de la méthode Pilates pour le corps et l'esprit. Ci-dessus, le lien Francais le plus apte à répondre à vos attentes (lien commercial of course...). Mais tout d'abord, un petit peu d'historique; mais d'où nous viens donc cette méthode?

Le pilates fut mis au point dans les années 20 par l’Allemand Joseph pilates.
Rachitique, asthmatique, rhumatisant, il était en quête d'un moyen pour améliorer sa condition physique. Au terme de recherches anatomiques et historiques (il n'avais pas beaucoup en soi de références, au regard de l'époque...) ainsi que de différentes expériences thérapeutiques (Joseph pilates fut médecin militaire durant la 1ère guerre mondiale*) et sportives (yoga, gymnastique, musculation, danse…) est née le pilates, méthode globale de mise en forme physique et mentale unique en son genre.
Pilates-Joe-Teaser.jpgElle fit tout d’abord des émules dans le monde de la danse, pour ensuite se faire connaître du grand public. A savoir que la méthode est reprise de facon brillante est beaucoup plus en accord avec votre corps, par les kinésithérapeutes, sous le terme de Stretching Global Actif.

J'adopte pour cet article blog un point de vue d'expert, spécialiste de l'entrainement. Je ne commercialise pas la méthode Pilates, et donc, vous proposes aussi bien les avantages que les inconvenients. Les points positifs étant parfois détournés au profit de la méthode.
Parfois en inadéquation avec les termes utilisés pour qualifier la méthode en elle même, les points essentiels traités reposent sur une analyse biomécanique, puis physiologique. Il s'agit ici que d'appréciations personnelles, aucun formateur Pilates n'ayant accepter une étude précise (que j'ai pourtant proposé à maintes reprises) sur les bienfaits ou méfaits de la technique...
*C’est lorsqu’il travaillait dans un hôpital en Angleterre, durant la Première Guerre mondiale, qu’il a inventé un système d’exercices pour les patients immobilisés, en fixant des ressorts à des lits. Il a perfectionné son système après son installation aux États-Unis, dans les années 1920

Le Pilates repose sur l'équilibre?
En effet, si vous avez pris soin de parcourir la page en lien, vous avez constaté que le point fort de la méthode répose sur "l'équilibre".  
Certes, les puristes diront  (comme j'ai pu le constater) "mais non, la méthode n'as jamais reposée sur l'équilibre"; "...c'est sur le renforcement des muscles profonds...". Oui, le renforcement ET la coordination des muscles profonds. Sachant que la plupart d'entre eux sont responsables du maintien (de la stature): maintien=équilibre (des forces régissant le maintien de la stature dans l'espace cqfd). Sinon, pourquoi travailler les muscles profonds?
C'est donc ce que je défini comme étant le mot clé de la méthode.Pilates-Joe-Gym-WEB.jpg
En revanche, si vous regardez attentivement les postures, vous vous apercevez vite que la recherche d'un point d'équilibre s'effectue sur... un déséquilibre!
Les postures, qu'elles soient d'ordre avançées ou pour un débutant, consistent sytématiquement à placer le corps en position "d'infortune", de déséquilibre ou d'étirement tendineux, afin de vous forcer à rétablir cet équilibre, en vous donnant les points clé de l'équilibre dans la posture. Entre d'autres termes, il s'agit, pour ce point*, de la méthode PNF (Proprioceptive Neuromuscular Facilitation) en étirements (contracter un muscle agoniste à un tendon étiré).
*Seulement pour ce point, toute la méthode ne répose pas sur le PNF

Seul hic:
Personne n'as, à ce jour, dans une position donnée, le même point d'équilibre que son prochain.

Les raisons?

  • Vos muscles ne s"insèrent pas exactement au même endroit que ceux de votre voisin;
  • Votre masse corporelle est répartie différement, modifiant de quelques millimètres votre centre de gravité.
  • Votre masse osseuse à une densité différente de celle des autres.
J'irais même jusqu'à dire qu'une position correcte pour la partie gauche de votre corps peut devenir incorrecte pour la partie droite, en fonction de vos insertions musculaire, de votre souplesse articulaire, de l'âge ainsi que des  traumatismes musculaires.

Donc, dans la méthode Pilates, vous apprenez à modifier votre séquencage de placement musculaire, alors que, dans la logique des choses, tout votre positionnement dans l'espace s'est imposé naturellement comme une structure reconnue "de force".
Vous modifiez donc, au cours des séances, votre position de force (particulierement celle de la colonne vertèbrale), il en résulte pour les premières séances une mise en place d'une fragilité!!! Demandez donc aux kinésithérapeutes qui vous proposaient, il y à encore 10 ans de cela, de vous maintenir droit (et donc de vous placer en position de faiblesse, et de vous contracter de partout, au lieu d'amméliorer la qualité de maintien par renforcement et coordination des unités motrices...)
Cela étant dit, seules les premières séances portent à confusion en ces termes. La progression étant très rapide.


Points positifs : (ne vous inquietez pas, ils sont plus que nombreux)

Vous apprenez à vos muscles à travailler ensembles. Par exemple, tout le monde dit un jour avoir "fait un "aux mouvement". Nous sommes tous d'accord pour affirmer que le mouvement était bien réel, mais à conduit malgrès tout à l'apparition d'une pathologie, entraînant la douleur.
Cela diminue la fatigue journaliere en améliorant votre efficacité de maintient, vous devenez ainsi plus forts.


Que s'est'il donc passé?
Pilates-Ballerina-WEB.jpg
Et bien la réponse est trés simple: Votre cerveau envoi constament des informations à vos muscles. En réponse, ils donnent en retour une information de constatation de leurs position dans l'espace; information sans laquelle le cerveau ne pourrait donner des informations de correction. C'est le travail cerveau-moteur.

Il y à donc sans cesse échange d'informations entre votre cerveau et vos muscles.

En revanche, votre corps à souvent des informations érronées dues à son placement dans l'espace.

Essayez de vous placer devant un grand mirroir. Vous placez vos bras de facon à ce que soient allignés vos mains, poignets, coudes et épaules.
Trés vite vous vous êtes aperçus que vous êtes plus au moins "tordu" et que quelques réajustements ont été nécessaires à l'obtention de la poosition désirée.
Qu'est-il arrivé? Vous avez commandé à vos membres supérieurs d'être parfaitement alignés, à l'horizontale. Le cerveau envoi la commande, les muscles éxecutent... MAIS NE SONT PAS EN ADEQUATION AVEC LA POSITION QUE VOUS PENSIEZ PRENDRE.

Il vous à fallu faire à plusieurs reprises des réajustement afin d'obtenir la position désirée, alors que votre commande à vos muscles était pourtant précise.

Tout est là, votre cerveau est mal étalonné! Tout simplement

Pour en revenir aux faux mouvements, votre cerveau, croit que votre corps est dans une position X, or, vous êtes dans la réalité en décalage de quelques millimètres avec la position!

Le cerveau envoi une information de déplacement dans une nouvelle position, avec une commande précise de contractions et décontractions musculaires pour y parvenir.
Malheureusement pour vous, vous n'étiez pas dans la position de départ comprise par le cerveau. Il s'adapte très vite (de l'ordre de la milli-seconde) mais il est trop tard: Vous avez fait un faux mouvement, vous avez mal!

Le cours de Pilates va engendrer un ré-étalonnage (parfois) de votre corps, afin d'avoir des commandes motrices impeccables; Fini les risques de vous faire mal! Et cela n'as rien à voir avec un positionnement inadequat des vertèbres ou quoi que ce soit d'autre. Sans cet équilibre, votre corps fait tout en force, alors que vous pourriez tout faire par une excellente communication de vos muscles, qui se contractent, ou se décontractent, et ce de facon parfaite, grâce à la méthode Pilates!!!
Pilates-ClientTrap-WEB.jpg





à suivre... Avec mon désacord, la méthode Pilates est recommandée aux personnes de plus de 50 ans:

Je m'apperçoit en ce jour du 11 août 2008 que de + en + de personnes portent interet(s) à cet article. En ce sens, je tenterait prochainement d'apporter les précisions nécessaires avec comparatifs et essais sur quelques postures choisies au hasard.
L'essai de controverse sera alors plus élaboré, et renforcé de références plus précises et plus pertinentes.

Pourquoi suis-je contre? Parcequ'une petite partie de la méthode repose sur des positions statiques=Isométrie.
Non pas dans la forme de l'exercice (muscles moteurs) mais dans le fonctionnement des muscles accessoires.
Le travail en isométrie est reconnu pour augmenter la force musculaire, mais il y à un point à ne pas oublier:
  •     Isométrie= arrêt de la circulation du sang dans les muscles concernés (le sang ne circule que par contraction et décontractions musculaires au cours d'un effort, dans le système veineux)

Isométrie=augmentation de la pression artérielle=élèment le plus déconseillé aux personnes de plus de 50 ans!

Bien que les échauffements conçus dans les salles de fitness demeurent les meilleurs qui soient, une personne de 50 ans et plus doit porter une attention toute particuliere aux problèmes d'hypertension non stabilisés, voir non connus. Il en est de même pour les hypo-tendus;


Inconvénients liés à l'entrainement isométrique (statique).
  • La fonction de cycles importants de régulation de métabolisme et des systèmes de coordination devient secondaire. Mais ils sont contrés par les positions de déséquilibre de la séance, donc, sur ce point, pas de soucis majeurs.
  • La contraction maximale à une influence négative sur l'élasticité et la souplesse du muscle et sa capacité d'étirement (Marhold 1964) Peut cependant présenter une amélioration de nouveau grace aux postures.
  • En raison de la très forte tension musculaire, l'entraînement isométrique assure une rapide augmentation de la section du muscle (hypertrophie) mais pas de capilarisation. La méthode n'as pas d'effets bénéfiques sur le système cardio-vasculaire. De plus, augmentant la densité musculaire et principalement basé sur le maintien, donc, les abdominaux, certaines personnes auront tendance à... épaissir leurs taille;;;
  • La contraction isométrique de grands groupes musculaires cause une oppression respiratoire, c'est à éviter surtout chez les enfants et les sujets d'âge avancé.

Publié dans Mon guide personnel

Commenter cet article

problème mauvaise haleine 17/02/2015 06:49

A formidable share, I simply given this onto a colleague who was doing slightly evaluation on this. And he in actual fact bought me breakfast as a result of I found it for him.. smile. So let me reword that: Thnx for the treat! But yeah Thnkx for spending the time to debate this, I feel strongly about it and love studying extra on this topic. If possible, as you develop into expertise, would you mind updating your weblog with extra particulars? It is extremely useful for me. Massive thumb up for this blog submit!

définition halitose 17/02/2015 06:49

Thank you a lot for sharing this with all of us you really understand what you're speaking approximately! Bookmarked. Kindly also consult with my site =). We will have a link exchange contract among us!

Grau Norbert 04/02/2009 23:55

Comment pouvez écrire que la méthode Pilates a été reprise même de façon brilante , ce qui honore le fondateur du SGA, par des kinés pour l 'appeller le " stretching global actif " ????
Connaissez vous au moins cette technique ? Nous sommes ici dans une technique d étirement !!! et pas de musculation ...Norbert Grau

My personnal Coach (Deshais Franck) 05/02/2009 09:25


Il faut arrêter de "mystifier" telle ou telle technique. Le SGA reste une séance de biomécanique pure, au même titre que le Pilates.
A en croire votre stupéfaction, vous avez omis de voir le lien sur la résultante de la séance, et non pas au travers de son contenu.
Il ne faut pas négliger non plus que la ferveur du retour du SGA fut favorisé par quelques techniques alternatives de travail à la mode.

Je cite "Le Stretching Global Actif est issu de la Rééducation Posturale Globale, méthode de kinésithérapie considérée encore aujourd'hui comme révolutionnaire".

"Si outre Atlantique le stretching a été immédiatement utilisé dans le monde sportif, en France c'est en réhabilitation que les bienfaits de l'étirement musculaire furent expérimentés.
Cette tendance s'est affirmée au cours des années au point d'acquérir un savoir faire reconnu en la matière"

Le pilates, bien que méthode de renforcement (à la base), s'inspire du stretching, qui s'inspire du yoga, qui s'inspire de...(jusqu'ou peut on réellement remonter?).
D'ailleurs, vous ne me contredirez pas, dans tout etirement, vous obtenez forcement une contraction des antagonistes...

ormis cela, j'ai moi même noté  quelques erreurs dans:"FOOTBALL - Le stretching global actif au service du geste sportif" concernant les étirements.
Je lutte sans cesse contre les soit disants préparateurs physiques qui font executer ce genre d'âneries dans leurs contenu de préparation. Il ne faut pas oublier que le stretching est une méthode
(appelée aussi étirement passif isométrique), donc avec des règles, absoluement pas appliquée au sein de vos exemples.
Les sujets ne pratiquent donc pas de stretching lol. Même leurs postures semble provenir de la méthode mise en place dans les années 20.

Pour en revenir au SGA, je n'ai pas trouver l'origine précise de la technique, mais si mes souvenirs sont bons, en France, il y a encore peu de temps, les kinés étaient promus en tant que tels
lorsqu'ils étaient en échec sur leurs PCEM1. La méthode est pourtant bien actuelle et à quelque peu été "modernisée", comme le stretching, ou le pilates LOL; Quoi qu'il en soit, je suis honoré
d'avoir un commentaire de votre part sur moàn blog, et serait heureux de pouvoir échanger sur l'entrainement avec vous.

Bien à vous


Herbert Baptiste 17/10/2008 19:19

je viens de lire l'article sur la méthode Pilates et je serais curieux de savoir Où avez vous étudié la méthode et avec quel instructuer Pilates pour tirer ces conclusions?
Cordialement
Baptiste

BEN LOUGHMARI 07/08/2008 17:07

Bonjour,
Votre article m'a beaucoup intéressé. La première partie de cette article apporte des points de clarification qui conforte mon analyse critique de la méthode Pilates du point de vue biomécanique du mouvement. Néant moins, je ne suis pas d'accord avec vous concernant le mode de contraction musculaire pendant les enchaînements que se soit pendant le mat pilates ou sur le reformer ou cadillac. Veuillez assister à un vrai cours respectant la méthode originale dans les axercices, le rythme, l'enchaînement des mouvements. D'un bout à l'autre d'une séance il y a très peu de postures statiques. Portez un cardio-fréquence métre pour vous rendre compte de vous même de l'impact cardio-vasculaire.
Cordialement

My personnal Coach (Deshais Franck) 11/08/2008 16:13



Merci à vous M. Ben Loughmari
Il serait interressant effectivement de tenter l'expérience avec l'utilisation d'un cardio-frequencemètre. Le "hic" est que ledit appareil permet d'assurer un suivi de la fréquence cardiaque,
alors que je parle d'augmentation de la pression artérielle localisée, ce qui n'engendre pas forcément une modification instantanée des pulsations. L'expérience pourrait néanmois être conduite
avec un groupe de débutants (dont le VES est plus faible) mais pas chez un pratiquant régulier pour qui, une augmentation de pression ne se traduirait que par augmentation de cette VES, sans
modification du nombre de pulsations.

Il est évident que je devrait suivre de façon plus assidue le profil d'exercices adopté lors de différentes séances. Le but premier de l'article étant d'ouvrir à la discussion sur une méthode
"adoptée" par tous.
Je serais interessé par toute analyse et discussion portant sur le sujet. Si cela vous interesse, soyez le bienvenu.