Créatine 2

Publié le

depuis l'article sur: http://www.infogym.com
Revu, corrigé et complété le mardi 26 Juin 2007 par Franck Deshais

LA SUPPLEMENTATION EN CREATINE
Partie 2

L
a créatine est une molécule soluble, extraite de plusieurs acides aminés. Ainsi, dans la supplémentation en créatine, les acides aminés suivants la compose:


l
'arginineArginine.jpg

  • Acide-α-aminé. (L'arginine est un amino-acide aliphatique diaminé, polaire. Le groupement guanidine confère à la molécule une forte basicité : pHi 10,7. Très abondant dans les protéines basiques associées aux acides nucléiques.)

    L'arginine possède un groupement guanidyle qui libère de l'urée par clivage enzymatique.

    acide 2-amino-5-(diaminomethylidene amino)pentanoïque
    Abréviations        R (Arg)
    Formule brute       C6H14O2N


    la glycine

    La glycine (anciennement appelée glycocolle) ou acide aminoacétique est un acide-α-aminé. La glycine est le plus simple des acides aminés, c'est aussi le seul à ne pas avoir de pouvoir rotatoire puisque son carbone en position alpha n'est pas substitué de façon asymétrique.

    Acide 2-aminoéthanoïque
    Abréviations        G (Gly)
    Formule brute       C2H5O2N

     
    l'ornithine

    L'ornithine (acide 2,5-diaminopentanoïque) est un acide aminé. Cet acide aminé n'est pas codé par le code génétique dans l'ADN. À ce titre, il n'entre pas dans la composition des protéines. C'est l'un des produits de l'action de l'arginase sur la L-arginine pour former l'urée.

    la guanidine


    l
    a méthionine

    La méthionine est un acide-α-aminé soufré non polaire, son atome de soufre participant à une fonction thioéther (-S-CH3). C'est un acide aminé essentiel. Dans le code génétique, la méthionine est spécifiée par le codon AUG. Elle joue un rôle critique dans la reproduction et la survie cellulaire, et dans la méthylation des protéines et de l'ADN.



La créatine fût découverte dans les années 1950 (selon l'article d'infogym, un petit peu à la bourre quand même lol, pour les véritables origines, voir l'article sur ce blog, partie 1...)

Elle est naturellement synthétisée par notre organisme à raison d'environ 2 grammes par jour.
Celui ci augmente naturellement la production de cette molécule lorsqu'on s'alimente davantage en viandes rouges ou de poissons. Mais on peut aussi obtenir la créatine par synthèse sous forme de compléments alimentaires, vendus dans le commerce. C'est la créatine que l'on trouve en poudre blanche et qui a en principe un goût neutre.

Une partie de la créatine (95% envi.) que l'on absorbe est véhiculée par le sang puis transférée dans les organes de stockages (les muscles..), où elle est transformée en phosphocréatine (C.P.). Là, ils abusent, la "créatine" synthétisée en laboratoire se désagrège lors de la digestion,  il n'y aucune raison pour que ces composants se retrouvent tels quels au sein de la cellule musculaire; c'est d'ailleurs la raison pour laquelle son effet reste inexpliquée.

La phosphocréatine est une molécule qui sert de substrat énergétique lors des contractions musculaires.
C'est une molécule qui a un potentiel énergétique élevé et qui est utilisée pour la reconstruction de l'A.T.P. dans les premières secondes d'un effort violent (filière anaérobie alactique).

Sa dégradation est très rapide et s'épuise en 5 à 7 secondes. Son action instantanée offre d'énormes possibilités de contraction musculaire en un temps bref. Cette dégradation permet une re-synthèse accélérée de l'A.T.P. Cette action contribue à améliorer le rendement de toutes les filières énergétiques (aérobie, anaérobie lactique, anaérobie alactique). et si les muscles disposent davantage d'ATP, ils peuvent accomplir plus de travail.
Si l'on sature les muscles en créatine, on peut donc pousser plus fort et plus longtemps les charges de travail lors des séances d'entraînement, car la présence d'une quantité supérieure de créatine augmente le débit de production d'énergie dans les fibres. Cela exerce un effet indirect car la supplémentation en créatine ne fabrique pas directement du muscle mais elle permet un travail beaucoup plus intense qui se traduit par un gain de masse.

En résumé, lorsque la présence de créatine est plus importante dans le muscle, cela se traduit , lors d'efforts dans une séance de musculation, par  pouvoir travailler un peu plus lourd, en faisant 1 à 2 reps (répétitions) de plus. Cela engendre donc automatiquement un gain plus important de force  et de masse,  puisque la charge d'entrainement sera plus importante.
(Charge d'entrainement = quantité d'exercice par unité de temps = intensité de travail )

La créatine est donc une substance qui permet de délivrer de l'énergie au muscle et qui lui permet de renouveler son stock ou ses réserves énergétiques. On peut dire de façon imagée que c'est le combustible du muscle. Elle favorise l'augmentation de l'A.T.P. (Adénosine Triphosphate) qui est impliquée dans la production d'énergie. La créatine permet donc de réaliser des séances d'entraînement plus rigoureuses, de manipuler des charges plus lourdes, d'améliorer ses performances et donc d'accroître la masse musculaire.

L'activité physique et sportive augmentent nos dépenses énergétiques et occasionne des déséquilibres biologiques. Comme la créatine se "dégrade" au cours des exercices intenses, on peut donc envisager une supplémentation en créatine afin d'aider notre organisme à se régénérer et à récupérer des efforts intensifs et fractionnés (selon infogym); sauf que plus je dégrade mon ATP (et non pas la créatine hihi), plus je fabrique de la Créatine phosphate!

Donc, plus je m'entraine, plus j'ai des reserves d'énergies importante .

Il existe de nombreux essais et études qui ont été menées sur la créatine. Le journal international de la médecine sportive (IJSM) a fait paraître un article éloquent à son sujet. Afin de tirer cela au clair, nous avons essayé de faire une synthèse générale de tous ces documents.

Il faut rappeler que tout le monde prend de la créatine sans le savoir puisqu'elle est présente dans notre alimentation. Lorsqu'on prend de la créatine sous forme de compléments alimentaires les risques d'effets secondaires sur l'organisme existent mais ils sont relativement limités dans la mesure où la plus grande partie de la créatine ingérée ne franchit pas la barrière intestinale ou bien elle est éliminés avec les selles et les urines (parceque la créatine est un ensemble d'acides aminés, ceux ci étant l'équivalent d'un produit prédigéré, elle s'assimile trés vite, et trés facilement, au même titre que toute supplémentation en acides aminés, comparativement à une supplémentation en poudre proteinée).

Mais comme toute autre substance ou aliment, les excès ou les prises anarchiques de cette molécule sur des longues périodes ou à des doses trop fortes, risquent de provoquer des effets secondaires: déshydratation, crampes musculaires, dégradation du fonctionnement de reins, diarrhées, déshydratation. Mais si vous mangez également trop de gateaux, vous allez être malade, au même titre que si vous avaliez 15 oeufs par jour, il ne faut pas être idiot non plu...
Cette remarque est valable dans d'autres domaines d'ailleurs (alcool, tabac..), OU même sans abus, la simple consommation est dangereux pour la santé!

La prise de créatine est à proscrire chez les jeunes adolescents car on se sait pas encore quelles en sont les conséquences, fautes d'études suffisantes dans cette tranche d'âge. L'organisme est encore en croissance et il ne faudrait pas développer ou initier un comportement de "dépendance" vers tel ou tel produit. Ceci est valable pour TOUT produits ou substances .

Publié dans Le coin des protéines

Commenter cet article

cause de mauvaise haleine 16/02/2015 14:38

Thanks a bunch for sharing this with all of us you actually recognize what you're talking about! Bookmarked. Please also discuss with my web site =). We may have a hyperlink change arrangement between us!

langue blanche que faire 16/02/2015 14:37

It is best to participate in a contest for among the best blogs on the web. I will recommend this website!