Facteurs de risques Cardio-vasculaires

Publié le par My personnal Coach (Deshais Franck)

Un facteur de risque cardiovasculaire (FRCV) se définit comme un élément qui augmente le risque de survenue d’une maladie cardio-vasculaire, lorsqu’un sujet y est soumis. La suppression de ce facteur améliore ou diminue le risque de maladie cardio-vasculaire.


L'importance du facteur de risque considéré est définie par la force de l'association avec la maladie (risque relatif ou RR) : exemple RR 1,25 ­ de 25% du risque par rapport à l’absence de ce facteur.

Cette notion de causalité implique que le facteur de risque précède la maladie. La correction du facteur doit permettre de réduire l'incidence de la maladie : notion de réversibilité


Enfin il existe une notion d'indépendance de ce FRCV par rapport aux autres (exemple le tabagisme est à lui seul un FRCV indépendamment de l’âge, de l’ hypertension artérielle (HTA)….

 


Question 1 :

Quelle est la principale cause de décès en France chez les femmes?


Chez les femmes les maladies cardio-vasculaires (MCV) : 31,1%, les cancers : 24,6%

Chez les hommes : les cancers : 34%, MCV: 25,9%

Une hospitalisation sur 10, 14% des décès des moins de 65 anset environ1 décès sur 3 sont dus aux MCV.

 


Question 2 : Citez un facteur de risque cardio-vasculaire (FRCV)

                       

Ceux  qui sont irréversibles :

*      l’âge,  le sexe et les facteurs génétiques

                       

Ceux qui sont curables et réversibles

*      le tabagisme

*      l’hypertension artérielle

*      l’excès de LDL cholestérol, le HDL trop bas (parfois quand les triglycérides sont trop élevés)

*      le diabète de type 1 ou 2

*      chez le diabétique la microalbuminurie (facteur aggravant le risque CV)

*      la surcharge pondérale ou l’obésité facteur favorisant le risque cardio- vasculaire (RCV) par la survenue des autres facteurs (HTA, diabète, baisse du HDL et élévation du LDL cholestérols)

           

Ceux qui ne sont pas prouvés mais fortement suspectés car difficiles à définirou à quantifier

*       la sédentarité

*       le stress lorsqu’il est très fréquent

*      l’excès d’acide urique

 


Question 3 : Quel âge représente un facteur de risque cardio-vasculaire chez l’homme et la femme  ?

Réponse 3 : L’homme 50 ans, la femme 60 ans :

Exemple du nombre d’infarctus du myocarde en France pour 100 000 habitants

Homme avant 45 ans 58, après 45 ans : 155 (45-54 ans), 251(55-64ans), 350(65-74 ans)

Femme avant  55 ans 19, après 55 ans : 48 (55-64 ans), 126(65-74ans)

 


Question 4 : A partir de quel âge la survenue d’un accident cardio-vasculaire chez un parent devient-il un facteur de risque pour vous ?

Réponse 4 : Un parent de sexe masculin de moins de 55 ans, une parente de moins de 65 ans :

Ne sont considérés comme significatifs que les accidents survenus chez le père, la mère ou 1 parent du 1er degré.

La survenue d’un décès par maladie coronarienne chez 1 parent augmente le risque de maladie coronarienne chez les enfants.

                                                                                          


Question 5 : le tabac est en grande partie responsable de la survenue d’un athérome au niveau des grosses artères. Citez le territoire artériel le plus à risques.

Réponse 5 : 

Les artères des membres inférieurs (artérite): le risque est multiplié par un facteur de 2 à 7.

Les artères coronaires (angine de poitrine et infarctus) : le risque est multiplié par 3 si plus de 20 cigarettes par jour.

Les artères du cerveau (accident vasculaire cérébral) : le risque est multiplié par un facteur de 1,5.

Les mécanismes d’action du tabac sont multiples :

1)      Les produits carcinogènes (goudrons) accélèrent le développement des lésions athéromateuses.

2)      L’oxyde de carbone favorise les dépôts de plaque d’athérome par hypoxie (manque d’oxygène) de l’intima des artères (la paroi la plus interne au contact de la lumière artérielle) et accumulation de LDL- cholestérol au niveau de cette même intima.

3)      La fumée de tabac lèse l’endothélium vasculaire (les cellules qui constituent l’intima) avec

        augmentation des radicaux libres qui oxydent les LDL.

4)      Le tabac favorise les thromboses (obstructions) des artères en activant les plaquettes entre autres.

5)      La nicotine accélère le cœur et augmente la pression artérielle en libérant des hormones appelées catécholamines.

6)      Le tabagisme est associé à une baisse du HDL cholestérol et à une élévation des triglycérides et à une insulinorésistance.

 


Question 6 : Pour quelle valeur la pression artérielle est-elle un facteur de risque cardio- vasculaire ?

Réponse 6 :

Chez l’adulte d’âge moyen : > 140-90 mm Hg

Chez le sujet âgé : > 150-90 mm Hg

Chez le diabétique de type 2 : >130-80 mm Hg

Chez l’insuffisant rénal : > 125-75 avec protéinurie, > 130-80 mm Hg (sans protéinurie)

 

L’hypertension artérielle (HTA) favorise l’artériosclérose et l’athérosclérose des gros troncs artériels en particulier des artères cérébrales.

Au niveau cérébral, le processus d'artériosclérose spécifiquement lié à l' HTA est responsable d'infarctus cérébraux de petite taille.

Au niveau cardiaque, l’ HTA  favorise la formation de plaques athéromateuses au niveau des gros troncs coronariens, générant ainsi une authentique insuffisance coronarienne et contribue à l’apparition d’une hypertrophie ventriculaire gauche.

Le traitement bien conduit de l’ HTA réduit de 30-40% le risque de survenue d’accident vasculaire cérébral et de 10-15% le risque coronarien sans qu’un avantage particulier ait pu être mis en évidence pour une classe thérapeutique donnée.

 


Question 7 : Pour quelle valeur le LDL cholestérol est-il un facteur de risque cardio- vasculaire ?

Réponse 7 : Tout dépend du nombre de facteurs de risque

Pas de facteur de risque [ < 50 ans homme, < 60 ans femme, pas d’antécédents familiaux (père avant 55 ans, mère avant 65 ans) pas de tabac, pas d’HTA, pas de diabète, pas de HDL < 0,40g/l)], le LDL ne doit pas dépasser 2,20g/L


Un facteur de risque le LDL ne doit pas dépasser 1,90g/L

Deux facteurs de risque le LDL ne doit pas dépasser 1, 60g/L

Plus de 2  facteurs de risque le LDL ne doit pas dépasser 1, 30g/L

Antécédents personnels de maladie coronarienne ou diabète de type 2 : le LDL ne doit pas dépasser 1g/L

 


Question 8 : Pour quelle valeur le HDL cholestérol est-il un facteur de risque cardio-vasculaire ?

Réponse 8 :

Une valeur inférieure à 0,40g/L et pour certaines instances : < 0,50g/l chez la femme

Cette valeur peut être liée à la génétique ou à une élévation importante des triglycérides.

Le HDL cholestérol peut augmenter lors d’une activité physique régulière.

Lorsque le HDL est supérieur à 0,60g/L, il permet de supprimer un FRCV

 

 


Question 9 : Pour quelle valeur les triglycérides dans le sang constituent-ils un facteur de risque cardio- vasculaire ?

Réponse 9 :

L’élévation des triglycérides dans le sang > 1,50g/L n’est pas à proprement parler un facteur de risque cardio-vasculaire car la relation entre triglycérides et risque coronarien est dépendante d’autres facteurs de risque responsables d’une élévation des triglycérides : obésité, diabète, hypertension artérielle, tabagisme, HDL bas. Néanmoins abaisser le taux des triglycérides sanguins permet souvent d’améliorer le HDL cholestérol et de diminuer l’insulinorésistance.

 


Question 10 : Le diabète est un facteur de risque coronarien. L’est-il plus chez l’homme ou chez la femme ?

Réponse 10 :

Chez la femme le risque est multiplié par 3 et par 2 chez l’homme dans le diabète de type 2. Dans le diabète de type 1 le risque apparaît surtout après 15-20 ans d’évolution et particulièrement s’il y a atteinte rénale avec albuminurie.

D’où la nécessité de contrôler sérieusement l’hypertension artérielle (< 130-80 mm Hg), le cholestérol et les triglycérides, la diminution du poids, l’activité physique et l’absence de tabac.

                                                                                                                                                                                                                   


Question 11 : Comment définissez vous l’obésité en tenant compte du poids et de la taille ?

et l’obésité

Réponse 11 :

Le rapport entre le poids et le carré de la taille (P/T2) est > 30kg/m2

Au dessus de 40 kg/m2 l’obésité devient une maladie grave.

Valeurs normales entre 18,5 et 25 kg/m2

Surcharge pondérale entre 25 et 30 kg/m2


L’obésité est une cause majeure d’hypertension artérielle, d’hypercholestérolémie et d’hypertriglycéridémie. Même sans ces 3 facteurs le risque est multiplié par 2,61 lorsque le P/T2 est entre 29 et 33 et par 3,44 lorsqu’il est > 33 kg/m2.


Question 12 : Comment définissez vous l’obésité viscérale ou centrale

La répartition des graisses est également importante. Le risque cardio-vasculaire augmente pour un tour de taille > 88 cm chez la femme et >102 cm chez l’homme . Il s'agit de normes établies à partir de données américaines.Les normes européennes situe la valeur seuil à 94 cm chez l'homme et 80 cm chez la femme.

 

Dans ces cas là l’hypertension artérielle est souvent présente et elle s’associe à une augmentation des triglycérides, une baisse du HDL cholestérol et à une insulinorésistance. On parle de syndrome polymétabolique.

 


Question 13. La sédentarité augmente le risque coronarien. Par quel chiffre le risque est-il multiplié ?

Réponse 13   

La sédentarité multiplie par 1,9 le risque de décès d’origine coronarienne, par rapport à une population active  en excluant les autres facteurs de risque.

L’exercice physique régulier s’accompagne d’une diminution de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle. Il aide à perdre du poids, à diminuer les triglycérides, à augmenter le HDL- cholestérol,  à diminuer le risque de thrombose.

La pratique régulière d’une activité physique d’endurance serait susceptible de diminuer le risque d’infarctus de 35 à 55%. Dans les suites d’un infarctus du myocarde, l’absence d’activité physique est associée  à une plus forte mortalité totale et coronaire, par rapport aux patients en réadaptation cardio- vasculaire.


Conclusion

L’âge  n’est pas un obstacle à la prévention des facteurs de risque cardio- vasculaires modifiables. On doit:supprimer le tabac,  normaliser la pression artérielle, éviter la sédentarité, éviter le surpoids, avoir une alimentation équilibrée

Lien vers le site: La maison du Diabete par le professeur Fernand Lamisse. Maison du Diabête, Tours

Publié dans Hygiene de vie

Commenter cet article

raspberry ketone natural 05/03/2015 19:51

Right now it looks like Drupal is the preferred blogging platform out there right now. (from what I've read) Is that what you are using on your blog?

detoxification 05/03/2015 19:51

An fascinating dialogue is value comment. I think that you need to write more on this topic, it may not be a taboo subject however usually people are not enough to speak on such topics. To the next. Cheers

mauvais haleine 14/02/2015 04:17

Thanks , I have recently been looking for information about this topic for ages and yours is the greatest I've came upon till now. But, what in regards to the bottom line? Are you certain concerning the supply?

traitement contre la mauvaise haleine 14/02/2015 04:17

Valuable information. Lucky me I found your site by accident, and I'm shocked why this accident did not happened earlier! I bookmarked it.