Contre-indication des plaques oscillantes

Comme tout matériel et équipement, les plaques vibrantes  ou oscillantes font l'objet d'une liste de contre-indications. En voici un listing (non exhaustif):

Conseils et contres-indications
"La Power-Plate est un outil fabuleux, la preuve n’est plus à faire, tout le monde en parle !"
En revanche, soyez bien vigileants lorsque vous vous engagez dans la discipline et retenez bien les conseils suivants:

1 - pas de Power Plate sans coach - un(e) coach assure une activité efficace et en toute sécurité - vous en aurez pour votre argent !

2 - ayez une bonne hygiène de vie et buvez beaucoup, les effets n’en seront que plus époustoufflants !

3 - assurez-vous auprès de votre coach que vous êtes aptes à vibrer: tout bon centre doit vous faire lire les contre-indications et vous conseiller. La liste des indications et contres-indications ci-dessous vous aidera à faire le jour. Comme pour toute activité physique, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

4 - Si vous avez le moindre soucis d'ordre pathologique (maladie, blessure, opération...) Ne faites pas de plaque vibrante. Vous risqueriez d'agraver votre problème voir même de vous en creer d'autres! Demandez conseil à votre médecin en lui ammenant la liste ci-dessous!

5 - Reflexe santé: Quel que soit l'origine de votre attirance pour les plaques oscillantes, n'oubliez pas qu'il est très facile de faire un peu de marche,; de vélo ou de nager, même 20 minutes par jour. Et que votre alimentation doit rester saine et équilibrée.

 

 



Petit rappel des principales contre-indications (source Power-Plate France)

 

    • PATHOLOGIES OU TRAITEMENT EN "A"
    •  
    •  
    • Anneau gastrique : Pas de contre-indication généralement.
    • Accouchement : la règle générale est d’attendre le retour de couche avant de reprendre la pratique Power Plate soit généralement 6 à 8 semaines (ou après l’allaitement le cas échéant). La reprise concrète des abdos peut intervenir environ entre la 10e et la 12e semaine généralement, puisque qu’un travail global et très progressif aura bien entendu précédé. Je déconseille la reprise avant un travail de réeducation périnéale.
    • Accouchement et prolapsus du col utérin: contre indication totale. Effectuer une rééducation sphinctérienne et périnéale et ne pas pratiquer avant l'autorisation signée d'un médecin.
    • Arthrodèse des pieds : rééducation après six mois.
    • Acouphènes : En vérifier l'origine, il faut de plus effectuer une vérification de la pressio artérielle à la sortie d’une séance et s’assurer que la personne ne présente pas un problème d’arthrose cervicale, même bénigne.
    • Artérite : Contre indication ; mais en fait cela doit tenir compte de la gravité de cette pathologie de son ancienneté, de la réalité d’un bon équilibrage thérapeutique, de l’absence de pathologie associée… Un bon moyen d’explorer tout cela est de demander quel est le périmètre de marche sans claudication s’il dépasse 500 mètre pas de soucis a priori et bien sûr de demander conseil auprès de son médecin !
    • Adénome de la prostate : ne pose pas de problèmes, mais la pratique provoque l'arrivée de la miction.
    • Anévrisme : Contre indication.
    • Arthrose sur les articulation des membres inférieurs: il est préférable de ne travailler qu’en relaxation massage, Il est cependant possible d'effectuer progressivement un travail de tonification générale.
    • Artherio-sclerose fémorale : contre indication, ce sont des pathologies lourdes.
    • Anévrisme au niveau des membres inférieurs : contre indication.
  • "Traitement par" anti-coagulant:  contre indication.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • PATHOLOGIES OU TRAITEMENT EN "B à C"
  •  
  • Bandelette sous urétrale : les précautions d’emploi devront être respectées: attendre encore un mois (laisser s’installer la fibrose) s’assurer qu’il n’y a plus de fuite urinaire à la toux depuis l’opération, vider la vessie avant chaque séance, porter une garniture pendant les séances et vérifier que les vibrations n’entraînent pas de fuite importante pendant ou juste après la séance…
  • Ballonisation de la valve mitrale gauche : voir avec son cardiologue si il y a eu une échographie récente. Sinon contre-indication.
  • Calcul des reins : c’est une mauvaise indication car cela peut toujours faire sortir les calculs des reins et passer dans l’urètre et à ce moment là être très douloureux.
  • Chondropathie osseuse : étant une réaction inflammatoire visiblement l’arthroscanner n’est pas une contre indication .
  • Cystite : contre indication s’il y a encore une infection urinaire avec risque de petits calculs donc faire radio et échographie avant d'envisager la pratique.
  • Cristaux dans les oreilles : pas de contre indication apparente. Au cas par cas cependant.
  • Capsulite rétractile de l’épaule : Bonne indication.
  • Colonne vertèbrale opérée : il y a contre indication relative ; Nécessité d’information sur l’âge de la personne et sur l’état des articulations du bassin, des hanches, des genoux, des chevilles… Eviter les positions debout sur le plateau et se contenter d’un travail de stimulation des jambes qui paraîtrait très utile en restant en position assise sur chaise ou fauteuil et , bien sur, arrêter tout travail si les vibrations déclenchent les douleurs pathologiques !
  • Césarienne : 8 semaines de délais. Le travail doit être infra douloureux et progressif.
  • Cancer du sein (antécédent de) : contre indication si la femme présente des gonflement des bras c’est qu’elle souffre d’une insuffisance lymphatique majeure.
  • Cancer (suites de) : Il n’y a pas d’attitude « en général » chaque cas est particulier et doit être discuté : ancienneté, topographie ; grade ; stade ; terrain général… N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.
  • Problèmes de circulation: oedemes variés, varices, problèmes circulatoire et lymphatiques: déconseillé.
  • Créatine, créatinine, urée (taux élevé) : il peut s’agir d’une insuffisance rénale aggravée par les vibrations donc rechercher la possibilité de calculs ou d’explication de l’insuffisance rénale.
  • Colique néphrétique : généralement contre indication.
  • Cavernum : généralement pas de contre indication.
  • Cataracte : contre indication.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • PATHOLOGIES OU TRAITEMENT EN "D à H"
  •  
  • Diastasis des grands droits : (et non la dysplasie !) n’est pas une contre indication.
  • Déchirure musculaire : Selon l'importance, délai avant pratique de deux à six mois.
  • Diabéte : uniquement s’il n’y a pas de complication cardio-vasculaire ou artério-veineuse.
  • Décollement de rétine : Opérée ou non, contre-indication surtout si le décollement est récent.
  • Disques abimés ou désintégrés (absents) : ok s’il n’y a pas de hernie discale.
  • Descente d’organes (prolapsus) (ou montée) : totalement contre-indiqué.
  • Décalcification du squelette : pas de contre indication;
  • Défibrillateur : contre indication.
  • Décollement de la plèvre : contre indication.
  • Epidermolyse bulleuse : Par principe de précaution, porter des chaussures de sport légères pour la pratique ce qui devrait éviter les microtraumatismes par les vibrations sur la plante des pied.
  • Endométriose : pas de contre indication apparente en règle générale.
  • Emphysème pulmonaire : contre indication.
  • Glaucome occulaire : généralement contre indication.
  • Goitre : savoir s’il y a une activité thyroïdienne ou pas, en principe pas de contre indication.
  • Gibosité : pas de contre indication.
  • Hernies non opérée : Selon placment l'hernie : ombilicale, inguinale, vertébrale, diaphragmatique ? Si cette personne est soignée par ostéo c’est qu’elle n’a pas a priori de compression méningée ou médullaire et qu’il n’y a pas de protrusion discale il n’y a donc aucune contre indication.
  • Hernie ombilicale : bien s’assurer qu’elle ne contient pas d’anse intestinale non réductible et alors pas de problème !
  • Hyper tension : Si non régulée (par traitement), contre indication;
  • Hépatite (antécédent d’) : Pas de contre indication.
  • Halux (valgus et/ou varus) : aucun problème à la condition que l’intervention date de plus de deux ans et qu’il n’y ait aucun problème de tolérance des vis.
  • Hypertension oculaire : si pas de glaucome associé ou d’hypertension artérielle mal équilibrée : pas de contre indication.
  • Hémorroïdes : à condition qu’elles ne soient pas compliquées par un prolapsus péri anal ou une thrombose : pas de contre indication;
  • Harington (opération du dos) : dans la mesure où le matériel est fixe (intervention ancienne) pas de contre indication.
  • Hernie stomacale : pas de contre indication.
  • Hernie inguinale opérée avec ou sans hémorragie : contre indication absolue.
  • Hernie médullaire : pratique de la power plate possible s il n y a pas de complication.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • PATHOLOGIES OU TRAITEMENT EN "I à P"
  •  
  • Implant occulaires : contre-indication relative aux personnes sous immunosuppresseurs. Si elle est bien stabilisée pas de contre indication.
  • Insuffisance rénale : généralement, ce n’est pas une contre indication mais il faudrait connaître les conséquences de cette insuffisance rénale et son importance biologique… si par exemple la personne souffre d’hypertension associé il peut y avoir problème ; si il y a des oedèmes importants des membres inférieurs la aussi problème… si son insuffisance rénale est la conséquence d’une pathologie autre c’est alors cette pathologie qui peut imposer des précautions d’emploi…
  • Implant dentaire : pas de contre indication, délai au cas par cas
  • .Implant cochléaire : contre indication relative c’est à dire attendre que l’implant soit bien en place environ comme une fracture c’est à dire 12 semaines.
  • Liposarcom du rein (tumeur) : Contre-indication.
  • Lombosciatique hyperalgique : pas de contre indication, contre indication relative en fonction de la douleur.
  • Micro fellures osseuses : au niveau du genou, au niveau vertébral : attendre le 90ème jour pour être sûr qu’il y a une consolidation osseuse;
  • Maladie de Crohn :généralement pas de contre indication
  • Myélopathie (toutes formes) : contre indication absolue.
  • Ostéoporose avec pathologies dégénératives : contre indication, ceux sont des pathologies lourdes.
  • Oèdeme lymphatique : la seule thérapie qui est fait ses preuves reste la presso-thérapie. Le power wrap pourrait éventuellement être une alternative. En revanche la Plaque vibrante en association peut nettement amener une meilleure tonicité musculaire gage d’une nette amélioration du drainage veineux dont on sait qu’il est fréquemment concerne dans les insuffisances veino-lymphatique.
  • Ostéospongiose : pas de contre indication.
  • Ostéonécrose (des deux têtes fémorales après hémocromatose) : risque d’aggravation de la nécrose.
  • Oedème après curage ganglionnaire : contre indication.
  • Ostéotomie bi fémorale : contre indication avant 4 mois.
  • Ostéosynthèse lombaire ou spondylolisthésis : pas de contre indication à condition de respecter le délai qui est du sixième mois post opératoire si la consolidation osseuse est obtenue.
  • Pubalgie : Possible surtout en étirement au niveau des adducteurs. Sauf bien sur en cas de grossesse.
  • Prolapsus du col utérin et accouchement : contre indication préférer une rééducation sphinctérienne et périnéale.
  • Pontage : avis cardiologique avec éventuellement test d’effort.
  • Prolapsus : contre indication.
  • Plastie : abdominoplastie, travail possible mais pas de travail abdos.
  • Plaques d’athérome : contre indiqué.
  • Paraplégie : il n’y a pas de neuro-trophicité et donc pas de résultat.
  • Psoriasis : pas de contre indication à Power Plate.
  • Polyarthrite : pas de contre indication sous réserve d’être toujours sous le seuil douloureux.
  • Prothèse tête radiale : par prudence, éviter les postures avec appui sur les mains ou les coudes.
  • Prothèse auditive : contre indication.
  • Phénomène arthrosique inter apophysaire postérieure : pas de contre indication.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • PATHOLOGIES OU TRAITEMENT EN "R à Z"
  • Radiothérapie : Fortement déconseiller
  • Rachis cervical opéré avec mise en place de cage en corail : pas de contre indication.
  • Stent : il faut être prudent et faire des essais de séance courte au début une fois par semaine et demander un contrôle cardio au bout d’un mois. Si la situation le permet on est autorisé à renforcer les séances et à augmenter la fréquence des séances… S’il n’y a aucun autre facteur de risque associe (pas de pathologie cardiaque compliquée, pas de trouble hypertensif, pas de trouble métabolique, pas de risque arterio-veineux…).
  • Stimulateur sur le sciatique : autorisé mais aucune éfficacité!
  • Sciatalgies, cruralgies : contre indication, ceux sont des pathologies lourdes.
  • Spondylarthrite ankylosante :    Pas de contre-indication de principe mais éviter de pratiquer durant les crises inflammatoires.
  • Syndrome d’ARNOLD : il s’agit d’une pathologie liée a des spasmes vasculaires d’origine très diverse. Si cette personne est dans une situation de crises fréquentes mal équilibrées par son traitement il est préférable qu’elle teste par une séance écourtée sa réactivité aux mouvements de sa tête et en étant prudent des l’apparition de maux de tête sinon si ses crises sont peu gênantes et rares il n’y a pas de contre indication.
  • Spasticité : il faut être prudent et conseiller uniquement des programmes relaxations et éviter tout travail en tonicité.
  • Sphincter urinaire artificiel : généralement pas de contre indication a la pratique régulière.
  • Spondyloesthesis : s’il est ancien (plus de 5 ans) pas de contre-indications.
  • Sciatique (fin de) : possibilité de pratiquer.
  • Sciatique (crise de) : contre indication.
  • Syndrome sec : pas de contre indication.
  • Sarcoïdose : Maladie pouvant effectivement avoir une composante rhumatologique mais qui ne contre indique pas l'utilisation d'une plaque vibrante.
  • Still (Maladie de) : maladie aparentée à une polyarthrite pas de contre indication.
  • Spondylolisthésis : contre indication relative ne pas forcer en lordose.
  • Tendinopathie (anciennement tendinite): Les plaques vibrantes provoquent des tendinopathies. Si celle-ci est encore invalidante, quelle est douloureuse a la pression, toute stimulation de quel ordre que ce soit est contre indiquée.
  • Thyroïde (problème de) : généralement pas de contre indication.
  • Trachéotomie (ancienne) : dans la mesure où il a eu une laryngectomie et ablation des cordes vocales bien supportée et que les prothèses sont en place depuis longtemps il ne s’agit pas d’une contre indication.
  • Varices (intervention des) : 60ème jours post opératoire.
  • Vaisseaux capillaires (probèmes de) : en principe pas de contre indication mais préférer les massages léger à la tonification trop forte.
  • Vessie basse et descente d’organe : mauvaise indication.
  • Vis dans la dent : il n’a pas de contre indication , conseiller de travailler bouche bien ouverte pour éviter les chocs d’implants.
  • Variqueuse (tendance) : contre indication relative.
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Voîlà, ces contre-indications sont données par les techniciens en personnes du groupe Power-Plates. Si vous ne me croyez pas, allez simplement sur le site officiel Power plates.  
  • Ne laissez jamais votre santé entre les mains de non professionnels. Assurez vous que la personne qui s'occupe de vos est diplômée et qu'elle possède un minimum d'expérience. Refusez d'être guidé par un ou une stagiaire. Assurez vous que vous êtes en bonne santé, et prennez soin de vous!